Impôt sur les sociétés  : Astuces pour économiser

Impôt sur les sociétés : Astuces pour économiser

Notez cet article

Vous êtes à la tête d’une entreprise et souhaitez économiser sur votre impôt sur les sociétés ? C’est possible ! Nous avons rassemblé pour vous des astuces simples à mettre en place pour optimiser votre situation fiscale. Suivez le guide.

Optimiser le choix de la forme juridique

Choisir une structure adaptée à son activité

Pour économiser sur l’impôt sur les sociétés, l’usage est de choisir la structure juridique la plus adaptée à son activité. Par exemple, certaines formes juridiques offrent des avantages fiscaux intéressants pour les entreprises innovantes ou celles qui réalisent des exportations. Il est donc recommandé de se renseigner auprès d’un expert-comptable pour faire le meilleur choix.

Comparer l’impôt sur les sociétés selon chaque forme juridique

Il est également conseillé de comparer l’impôt sur les sociétés pour chaque forme juridique envisagée. En effet, ce taux peut varier considérablement selon le statut choisi. Par exemple, le régime de la micro-entreprise offre un taux très attractif pour les petites structures réalisant peu de chiffre d’affaires.

Profiter des crédits d’impôt et des déductions

S’informer sur les crédits d’impôt disponibles

Les crédits d’impôts sont des sommes déduites directement du montant de l’impôt à payer. Pour en profiter, il convient de s’informer sur les crédits d’impôt disponibles en fonction de son activité. Par exemple, les entreprises qui réalisent des travaux de rénovation énergétique peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Ne pas oublier les déductions fiscales

De même, l’usage est de se renseigner sur les déductions fiscales auxquelles l’entreprise peut prétendre. Les dépenses liées à la formation professionnelle ou encore celles engagées pour l’aménagement d’un local professionnel peuvent être déduites du montant de l’impôt sur les sociétés.

Gérer astucieusement les dépenses de l’entreprise

Gérer astucieusement les dépenses de l'entreprise

Répartir les investissements dans le temps

Pour économiser sur l’impôt sur les sociétés, il peut être judicieux de répartir ses investissements dans le temps. En effet, certaines dépenses peuvent être reportées d’une année sur l’autre afin de diminuer le montant final de l’impôt à payer. Il est donc essentiel d’établir une stratégie d’investissement cohérente avec cet objectif.

Lire plus  Le prélèvement à la source pour les entrepreneurs

Négocier avec ses fournisseurs et prestataires

Il est également recommandé de négocier avec ses fournisseurs et prestataires afin de réduire le montant des factures. Cette démarche permet ainsi de limiter les dépenses engagées par l’entreprise et donc de diminuer son impôt sur les sociétés.

Adopter une stratégie d’amortissement intelligente

Choisir la méthode d’amortissement la plus avantageuse

L’amortissement comptable permet de déduire des charges liées à l’acquisition d’un bien professionnel sur plusieurs années. Il est usuel de choisir la méthode d’amortissement la plus avantageuse pour l’entreprise. Par exemple, la méthode linéaire peut être préférée à la méthode dégressive pour certaines entreprises.

Anticiper les changements de réglementation

Il est également conseillé d’anticiper les changements de réglementation en matière d’amortissement. En effet, ces modifications peuvent avoir un impact sur le calcul de l’impôt sur les sociétés. Il est donc essentiel d’être informé et de s’adapter aux nouvelles règles fiscales.

Les avantages fiscaux liés à l’internationalisation

Les avantages fiscaux liés à l'internationalisation

Connaître les accords fiscaux internationaux

Pour réduire son impôt sur les sociétés, il est possible de se tourner vers l’internationalisation de son activité. Dans ce cadre, il convient cependant de connaître les accords fiscaux entre les différents pays afin d’éviter toute double imposition. Il peut être utile de se faire accompagner par un expert-comptable spécialisé dans ce domaine.

Profiter des zones franches et des conventions fiscales

Par ailleurs, il existe des zones franches et des conventions fiscales avantageuses pour certaines entreprises qui souhaitent développer leur activité à l’étranger. Ces démarches peuvent permettre une réduction significative de l’impôt sur les sociétés.

Collaborer avec un expert-comptable pour maximiser les économies

Sélectionner un expert-comptable compétent

Pour maximiser les économies sur l’impôt sur les sociétés, il est recommandé de travailler avec un expert-comptable compétent et spécialisé dans cette thématique. Ce professionnel pourra conseiller au mieux l’entreprise en matière fiscale et lui permettre de réaliser des économies substantielles.

Faire appel à ses compétences tout au long de l’année

Notre consigne, faire appel aux compétences de son expert-comptable tout au long de l’année. En effet, ce professionnel peut apporter son expertise lors d’une réflexion stratégique ou lors d’un changement réglementaire afin d’adapter la situation fiscale de l’entreprise.

En suivant ces astuces simples, vous pouvez économiser sur votre impôt sur les sociétés et ainsi augmenter la rentabilité de votre entreprise. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un expert-comptable pour mettre en place une stratégie fiscale adaptée à vos besoins.

Retour en haut